Articles > A lire > Finances locales et nationales, fiscalité

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Réaction du Parti socialiste à la crise environnementale et sanitaire des « sargasses » - 16 mai 2018  
  Popularité 77 % : Jean THOUVENIN, Bar-le-Duc, retraité SNCF, ancien combattant volontaire  
  Popularité 68 % : Déclaration de Laurent Wauquiez : les bénéficiaires du RSA ne sont pas des fainéants mais bien les victimes de sa politique - 09/05/2011  
  Popularité 68 % : Plan jeunes : tout ça pour ça - 29/09/2009  
  Popularité 67 % : Égalité femmes/hommes : la demande pour une politique européenne ambitieuse trouve une majorité progressiste - 09/06/2015  
  Popularité 67 % : Le gouvernement cible la goutte d’eau de l’immigration pour faire oublier l’océan du chômage de masse - 27/07/2011  
     

Loi Sapin 2 : des avancées majeures pour la transparence, la lutte contre la corruption et la démocratie - 08/11/2016

Mardi 8 novembre 2016 - Communiqué de presse

Marie-Pierre de La Gontrie, secrétaire nationale chargée du pôle République et Citoyenneté

Loi Sapin 2 : des avancées majeures pour la transparence, la lutte contre la corruption et la démocratie

L’Assemblée nationale a adopté, mardi 8 novembre, en lecture définitive la loi portant sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique.

Au travers d’un statut équilibré permettant de leur accorder une protection réelle, les lanceurs d’alerte sont reconnus pour la première fois. La droite sénatoriale, qui avait tenté de dénaturer le texte par deux fois, avait notamment voulu mettre à bas ce statut, alors même que des affaires de corruptions massives, telles les « Panama papers » ou « Luxleaks », révélées par des lanceurs d’alerte, se sont récemment multipliés.

Par ailleurs, un répertoire national unique des représentants d’intérêt va être instauré afin de d’assurer la meilleure transparence sur l’action des groupes de lobbying dans la fabrication des politiques publiques ; l’agence française anticorruption sera créée avec des moyens humains et la garantie d’indépendance nécessaire pour lutter contre la corruption ; un dispositif contraignant pour la rémunération des dirigeants d’entreprises cotées sera également mis en œuvre afin de moraliser la vie économique.

Le Parti socialiste se félicite de l’adoption de ce texte majeur du quinquennat qui, enrichi du travail fructueux des parlementaires, permettra de hisser la France aux meilleurs standards internationaux en matière de transparence et de lutte contre la corruption. De nombreuses ONG l’ont déjà souligné.
Si la droite a fait montre une nouvelle fois de sa préférence pour les intérêts privés et de sa résistance aux avancées démocratiques, le gouvernement et la majorité de gauche ont une nouvelle fois fait la preuve de leur engagement pour le bien commun et le progrès.



  Derniers articles  
  12/04/2019 : Cessez d’affaiblir l’école républicaine M. Blanquer ! - 28 mars 2019  
  12/04/2019 : Santé environnementale, l’Europe doit agir maintenant ! - 07/04/2019  
  12/04/2019 : Soudan : le Parti socialiste est solidaire du combat pacifique du peuple soudanais - 12/04/2019  
  12/04/2019 : Monsanto-Bayer condamné, interdisons le glyphosate sans attendre - 12/04/2019  
  12/04/2019 : Justice sociale, santé, climat : nos combats communs pour l’Europe  
  3/04/2019 : Tribune de l’Opposition « 04/2019 - "Beaucoup d’annonces et c’est tout !" - 04/2019  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET