Articles > Les élections > Election présidentielle - 05/2017

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : Déficit de la sécurité sociale : record historique pour le Gouvernement Raffarin ! - 27/04/2005  
  Popularité 100 % : Nicolas Sarkozy tombe le masque frontiste (Interview de Nicolas Sarkozy à Valeurs actuelles) - 05/08/2015  
  Popularité 100 % : Ordre du jour des 08 & 09 juillet 2009  
  Popularité 100 % : Primaires : 21 septembre 2011  
  Popularité 100 % : le 9 juin 2006 : le niveau du déficit du régime général de la sécurité sociale fin 2006  
  Popularité 100 % : Communication du Ministre de l’intérieur concernant l’immigration - 11/12/2006  
     

EMPLOI : avec Madame Le Pen, les travailleurs ne seront pas protégés - 01/05/2017

FACE AU FN > L’ARGU DU JOUR - Chaque jour, un argumentaire pour faire barrage à la candidate de l’extrême-droite.

4. EMPLOI : avec Madame Le Pen, les travailleurs ne seront pas protégés

L’enjeu : Créer des emplois, répondre aux besoins de protections des salariés et anticiper les bouleversements du monde du travail.

Ce qu’elle propose pour nous séduire
Madame Le Pen promet de maintenir l’horaire légal du travail à 35 heures, de supprimer la loi travail, d’instaurer la retraite à 60 ans,…

Pourquoi c’est dangereux
1) Parce que Madame Le Pen veut en réalité supprimer les 35 heures par l’ouverture de négociations au niveau des branches ;

2) Parce que ce serait alors une perte de rémunération pour les salariés : Les branches pourraient décider du seuil de déclenchement des heures supplémentaires – qui ne serait plus à 35 heures, mais à 36h, 37h, 38h, 39h... – ce qui diminuerait d’autant la rémunération majorée des salariés.

3) Parce qu’en supprimant d’un bloc la loi travail, Madame Le Pen veut surtout supprimer les nouvelles protections favorables aux salariés : compte personnel d’activité, droit à la déconnexion, droits syndicaux,… Tous les amendements déposés par des députés et sénateurs du Front national allaient d’ailleurs contre les intérêts des travailleurs : la suppression du compte pénibilité, le relèvement des seuils sociaux, l’encadrement de l’activité syndicale, la défiscalisation des heures supplémentaires,…

4) Parce qu’elle fragiliserait les protections des salariés : Madame Le Pen dit pas un mot sur la dégradation des conditions de travail, sur le CDI, elle ouvre même la porte à des modifications du code du travail. Ce serait alors la précarisation des emplois.

5) Parce que la retraite à 60 ans promise par Madame Le Pen n’est pas financée : elle ne propose rien pour son financement mais surtout, elle promet déjà d’accroître le déficit par une hausse des exonérations de cotisations sociales dites patronales.

6) En supprimant le monopole du premier tour, Marine Le Pen veut affaiblir les syndicats. Cela placera les salariés dans une situation où le pouvoir de négociation sera renforcé pour le patronat, y compris au niveau de branches.



  Derniers articles  
  25/09/2017 : Le logement social paie la facture de la rigueur… - 20/09/2017  
  25/09/2017 : Sénatoriales - point presse du Parti socialiste - 24/09/2017  
  25/09/2017 : Présentation des ordonnances Macron-Pénicaud devant le conseil des Ministres - 22/09/2017  
  25/09/2017 : Pour les emplois aidés, le compte n’y est pas et c’est la double peine - 25/09/2017  
  24/09/2017 : Elections sénatoriales 2017 (résultats)  
  23/09/2017 : Conseil municipal - 28 septembre 2017  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET