Articles > A lire > Retraites

  Articles populaires  
  Popularité 100 % : TURQUIE : le Parti socialiste condamne les dernières arrestations de maires kurdes - 20/08/2019  
  Popularité 100 % : Bar Info - Tribune de l’Opposition - 09/2019 - "Entre plaisir, déceptions et aspirations" - 08/09/2019  
  Popularité 70 % : Conseil départemental de la Meuse - 21 juin 2018  
  Popularité 63 % : Communiqués - 14 mars 2012  
  Popularité 62 % : Délocalisation Air Liquide Wendling (Commercy) - AV - 19/11/2009  
  Popularité 62 % : Conseil municipal - 29 juin 2017  
     

Débat retraites au Sénat : "C’était le Titanic" - 10/01/2019

Débat retraites au Sénat : « C’était le Titanic, il n’y a pas d’autres mots » tacle Rachid Temal

relevé sur "Public Sénat" le 10 janvier 2020

Laurent Pietraszewski, le nouveau « monsieur retraites » du gouvernement a passé l’épreuve d’aller défendre la réforme devant les sénateurs ce mardi. Un exercice « raté » selon le sénateur PS Rachid Temal.​
Le 10 jan 2020 par Océane Blanchard

« C’était un naufrage, il n’y a pas d’autres mots. C’était le Titanic  » assène Rachid Temal, sénateur du Val-d’Oise. Présent dans l’hémicycle pour le débat sur les retraites, l’élu socialiste ne cache pas sa colère. « Le nouveau monsieur retraites, le plus à même de connaître le dossier, vient au Sénat, il arrive là et c’est un naufrage. Il a été incapable pendant 2 heures de donner le moindre chiffre sur cette réforme. »
Un signe d’incompétence du gouvernement pour Rachid Temal, qui pointe une double responsabilité, à la fois sur la communication et sur l’aspect financier. « C’est la politique de ce gouvernement qui a réduit le nombre d’agents de la fonction publique, et qui fait des allègements de cotisations, sans les compenser dans le budget. »
« Résultats des courses c’est ce gouvernement qui crée un déséquilibre dans le système actuel, et qui vient dire après : il y a le feu au lac. Oui, par son incompétence » ajoute le sénateur socialiste. Concernant l’âge pivot, dont le retrait est voulu par la CFDT et l’Unsa , Rachid Temal note que le gouvernement n’entend pas céder et poursuit des négociations difficiles, qui s’enlisent, avec les partenaires sociaux.
Ce qu’il ne fait pas avec les revendications patronales, selon Rachid Temal : « Quand c’est le Medef, le gouvernement dit on ne touche pas à la ligne rouge, quand ce sont les syndicats de salariés, le gouvernement piétine cette ligne rouge. Il y a deux poids deux mesures. »
De son côté, le Premier ministre recevait les partenaires sociaux ce vendredi matin, alors que le projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 24 janvier.
Publié le : 10/01/2020 à 12:24 - Mis à jour le : 10/01/2020 à 16:14



  Derniers articles  
  4/07/2020 : Après le 2ème tour du 28 juin : MERCI  
  1er/07/2020 : Liens avec les socialistes du Grand-Est  
  26/06/2020 : Programme, circulaire & bulletin de vote - 2ème tour  
  13/06/2020 : « Pour un rebond économique, social et écologique » - 12/06/2020  
  10/06/2020 : Programme, circulaire & bulletin de vote - 1er tour  
  10/06/2020 : Une autre voie le 28 juin - NL6  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET