Articles > A lire > Bure et déchets nucléaires

  Articles populaires  
  Popularité 93 % : Le projet de Benoît Hamon  
  Popularité 93 % : Pour un égal accès à l’éducation pendant le confinement - 03/04/2020  
  Popularité 93 % : Pouvoir d’achat - Le Gouvernement se trompe de cible - 29 juillet 2022  
  Popularité 93 % : Communiqués : 13 septembre 2011  
  Popularité 93 % : Communiqués : 04 janvier 2012  
  Popularité 93 % : Organisation du Conseil général - 03/04/2011  
     

Conférence "Cigé-eau" autour de la problématique de l’eau à Bure - 26 mars 2022

Samedi 26 mars à la salle Couchot à 09 h 30 : conférence "Cigé-eau" autour de la problématique de l’eau à Bure. Entrée libre

Descriptif court : "...des venues d’eau dans les ouvrages surface-fond, des pompages permanents pendant 150 ans, des rejets en surface, des karsts en formation où l’eau circule rapidement à plus de 300 m sous terre…"

Descriptif détaillé : "Les descenderies de Cigéo, qui sont les éléments clés de la phase pilote, sont des tunnels inclinés de large diamètre et longs de plusieurs kilomètres. Ces descenderies interceptent en particulier les calcaires de l’Oxfordien sur près de 300 mètres d’épaisseur. Si les perméabilités retenues lors des premiers forages de l’ANDRA pour cette formation géologique étaient faibles, les nombreuses investigations complémentaires en 2003 et 2008 démontrent que l’Oxfordien présente régulièrement des circulations préférentielles rapides dans des fractures en profondeur qui invalident les faibles valeurs de perméabilité initialement retenues. La caractérisation plus précise de ce karst en cours de formation interroge sur la faisabilité de Cigéo :

  1. en construction, ces singularités hydrogéologiques renforcent les aléas et les contraintes de creusement des ouvrages surface-fond.
  2. en exploitation, les pompages permanents dans les ouvrages pour évacuer ces eaux d’infiltration impliquent une gestion constante des rejets en surface et des risques supplémentaires au fond.
  3. après fermeture, comment évolueront les karsts sous couverture de l’Oxfordien sous la zone de Bure ? Dans 100 ans, 1 000 ans, 10 000 ans, quelles seront les vitesses de circulation de l’eau dans les fissures, fractures, dissolutions et cavités générées au fil du temps dans ces formations calcaires ? Quels impacts à long terme sur la dispersion des radionucléides ?

voir l’article sur le blog de Roland Corrier



  Derniers articles  
  4/08/2022 : Pouvoir d’achat - Le Gouvernement se trompe de cible - 29 juillet 2022  
  11/07/2022 : Olivier Faure au nom de la NUPES  
  22/03/2022 : Conférence "Cigé-eau" autour de la problématique de l’eau à Bure - 26 mars 2022  
  7/03/2022 : Débat d’Orientation Budgétaire 2022 - Conseil Communautaire Meuse Grand Sud - 02 mars 2022  
  3/03/2022 : L’Ukraine est envahie - rassemblement à Bar-le-Duc  
  3/03/2022 : L’Ukraine est envahie - rassemblement à Verdun  
     


Tous droits réservés à leurs auteurs respectifs.
Contactez-nous : fede55@parti-socialiste.fr - 1 place Maurice Genevoix 55100 VERDUN - Téléphone/Fax : 03 29 84 55 62
Site développé pour une résolution de 1024x768 avec Internet Explorer 6+, Mozilla Firefox 1+, Opera 8+, Safari 2+
XHTML 1.0 CSS 2.1 Mozilla Firefox
Propulsé par : SPIP - Conception : Olivier ROUET